INKA Gestion du canalisation

Logiciel pour l'optimisation sûre et efficace des réseaux d'égouts

Une protection de l’eau optimisée pour les différents réseaux d’égouts

Une gestion intelligente de la capacité de stockage dans le réseau d’égouts contribue grandement à la protection de l’eau : elle réduit les débordements, utilise de manière optimale le volume de stockage dans le réseau d’égouts et assure l’utilisation de la capacité hydraulique de la station d’épuration. Des études scientifiques montrent qu’INKA améliore considérablement la protection de l’eau – que le système soit utilisé dans de petits réseaux d’égouts, dans des réseaux urbains ou dans des bassins versants étendus et vastes.

Le système de contrôle des canaux le plus utilisé en Europe

INKA est un système universel qui peut être utilisé dans n’importe quel réseau d’égouts et peut être couplé à n’importe quel système de contrôle de processus. C’est le système de contrôle des réseaux d’égouts le plus répandu et le plus utilisé en Europe.

Développé avec des partenaires et soutenu par l’OFEV

L’Office fédéral de l’environnement OFEV a soutenu le développement d’INKA par STEBATEC, qui a mis en œuvre le système en coopération avec l’EAWAG, l’UMTEC et d’autres partenaires.

INKA contrôle dynamique du réseau d'égouts configuration du réseau d'égouts avec barre d'outils et interface utilisateur
Contrôle dynamique du réseau d'égouts INKA avec des outils d'analyse des données de mesure tels que des graphiques en couleur pour l'analyse des événements

Informations techniques

Comment INKA s’intègre dans les systèmes existants

INKA est un logiciel qui peut être relié à n’importe quel système de contrôle de processus. INKA communique avec les différentes structures par le biais des infrastructures de communication de données existantes et traite les données de mesure provenant des mesures de débit et de niveau afin d’ajuster les régulateurs de débit à une quantité de transfert optimale. Le couplage d’INKA aux systèmes existants nécessite une planification détaillée et requiert également les services du fabricant du système de contrôle du processus. Non seulement les données mesurées doivent être transférées et les quantités optimales de transfert doivent être prises en charge via l’interface Modbus, mais aussi un programme de secours

Cette variante suppose que l’entreprise d’automatisation du client ne transmette que des données de mesure vérifiées au logiciel INKA et, en cas de défaillance des différents composants du système, établisse de manière indépendante le mode de repli.

INKA communique via le réseau existant directement avec ses propres modules logiciels, qui sont inclus dans le volume de livraison d’INKA et sont installés sur les systèmes de contrôle du client dans les bâtiments extérieurs.

INKA est intégré dans les puissants systèmes de contrôle des processus ARAbella online et ARAbella local.

Les exigences techniques minimales suivantes doivent être respectées pour qu’INKA puisse être activé ou que les réseaux d’égouts puissent être contrôlés de manière dynamique :

  • Mise en réseau des réservoirs d’eaux pluviales et des points de mesure au moyen d’une communication permanente des données
  • Mesures de niveau en continu dans les bassins et les canaux de stockage
  • Des régulateurs de débit contrôlables et fiables
  • Fonction de secours en cas de panne de communication et d’électricité

Avantages

Un système éprouvé et convivial

  • Un système éprouvé et largement utilisé
  • Système paramétrable sans programmation individuelle
  • Très facile à utiliser avec le configurateur de réseau et la barre d’outils
  • Utilisation optimale des infrastructures existantes telles que les bassins de stockage et les capacités de transport
  • Contrôle du réseau de canaux adapté à la dynamique des pluies
  • La meilleure protection possible de l’eau grâce à la réduction des débordements
  • Économiser la construction de nouveaux bassins grâce à la technologie de contrôle
  • Favorise la compréhension et la connaissance du réseau d’égouts

Caractéristiques

Pourquoi INKA contribue à la protection de l’eau

Pour des raisons économiques, les stations d’épuration des eaux usées (SEEU) sont conçues pour traiter des quantités moyennes d’eaux usées. Dans le système mixte dominant (les eaux usées et les eaux de pluie sont collectées ensemble), les volumes d’eaux usées dépassent les capacités de la station d’épuration par temps de pluie. Cela entraîne des débordements non traités ou partiellement traités dans les rivières et les lacs. La criticité de la situation est démontrée par des enquêtes qui estiment à vingt pour cent la proportion d’eaux usées non traitées rejetées. Dans certains cas, des concentrations élevées de substances problématiques telles que les pesticides, les biocides ou les bactéries fécales sont rejetées directement dans les cours d’eau. Beaucoup d’argent a déjà été investi dans des réservoirs de rétention et des réservoirs d’eaux pluviales pour prévenir de tels événements. Celles-ci récupèrent l’eau de pluie et, une fois que les précipitations se sont calmées, la canalisent de manière contrôlée vers les stations d’épuration des eaux usées. Cependant, d’une part, ces bassins ne sont souvent équipés que de manière rudimentaire d’un système de contrôle et, d’autre part, l’ensemble du système d’égouts est généralement conçu pour un transfert rapide, de sorte que la capacité des bassins situés plus haut n’est pas pleinement utilisée. En outre, les quantités fixes de transfert vers la station d’épuration fixées pour les réservoirs d’eaux pluviales s’avèrent moins qu’optimales, surtout lorsque les bassins versants ne sont pas irrigués de manière égale. La simple construction de nouveaux bassins de rétention n’est pas seulement interdite pour des raisons financières ou en raison de la grande quantité de terrain nécessaire. Les systèmes existants devraient plutôt être mieux utilisés en premier lieu.

Ce que fait INKA

Le logiciel de contrôle du réseau d’égouts INKA garantit que la station d’épuration est toujours utilisée efficacement en cas d’événements pluvieux et que les eaux usées excédentaires sont retenues dans le réseau d’égouts de manière contrôlée et optimisée, en tenant compte des bassins de rétention et des eaux de pluie ainsi que du volume des égouts. Le logiciel traite les données mesurées du réseau d’égouts, les informations sur l’état des masses d’eau ainsi que les données et prévisions de précipitations et calcule les quantités de transfert optimales aux points équipés de régulateurs de débit. Ce faisant, le contrôleur INKA poursuit les objectifs primordiaux suivants :

  1. Consommation minimale des volumes de stockage dans le réseau d’égouts si la station d’épuration ne fonctionne pas à 100 % de sa capacité hydraulique.
  2. Remplir les volumes de stockage avec le moins d’eaux usées polluées possible.
  3. Aucun rejet dans les eaux réceptrices tant que tous les réservoirs ne sont pas remplis.
  4. Des rejets contrôlés dans les eaux réceptrices, en tenant compte de la qualité de l’eau et de la capacité de charge de la masse d’eau réceptrice respective.
  5. Exploitation économe en énergie du réseau d’égouts, si l’eau ne peut de toute façon pas être traitée dans la station d’épuration lors de fortes pluies.

L’utilisation du volume de rétention du réseau d’égouts existant augmente la capacité de l’infrastructure existante et réduit ainsi considérablement les débordements d’eaux usées non traitées. En outre, la gestion optimale de l’infrastructure existante élimine la nécessité d’investissements élevés qui seraient nécessaires pour des mesures de construction supplémentaires.

Configuration de l’infrastructure via la barre d’outils

L’interface utilisateur INKA permet une réplication modulaire du réseau d’égouts existant et des composants associés. Des sections de conduits peuvent être insérées et configurées avec certaines données clés afin que le contrôleur INKA puisse s’y orienter. Par exemple, les temps d’écoulement associés doivent être affectés à deux valeurs de débit différentes afin que le système puisse calculer automatiquement toutes les autres valeurs de manière linéaire. En outre, la capacité de débit maximale du gazoduc doit être définie. D’autres modules tels que le volume de rétention, le contrôleur de débit, les mesures de débit et les capteurs de précipitation peuvent être créés individuellement. L’interface de modélisation permet également l’animation des données de mesure enregistrées, ce qui permet de reproduire les événements pluvieux et les changements de niveau à des fins d’analyse.

Références pour ce produit

Laissez-nous vous conseiller.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager cette page …
Inscrivez-vous à notre Newsletter!

Restons connectés ! Inscrivez-vous à notre STEBAletter et recevez régulièrement des nouvelles sur nos projets et activités.

STEBATEC SA
Mattenstrasse 6a
CH-2555 Brügg

T +41 32 373 15 71
info@stebatec.ch

STEBATEC GmbH
Heilbronner Straße 150
D-70191 Stuttgart

T +49 322 2109 3142
info@stebatec-messtechnik.de

Suivez-nous …

Copyright 2020 © STEBATEC

Offres, solutions et services

Sur notre page de présentation, vous pouvez facilement faire connaissance avec notre large gamme de produits et les filtrer comme vous le souhaitez :

Aperçu de l’offre

Recherchez

Industries